Pour l'Arménie, “L'Azerbaïdjan n'a pas respecté la trêve humanitaire”

Publié le : 15/10/2020 – 19:37

Depuis la conclusion d’une trêve humanitaire le 10 octobre sous la médiation de la Russie, l’Azerbaïdjan et l’Arménie s’accusent mutuellement de violer le cessez-le-feu et de viser des zones civiles dans le Haut-Karabakh. Selon l’ambassadrice d’Arménie en France, Hasmik Tolmajian, Bakou n’a pas voulu respecter l’accord. 

Publicité

Qui viole la trêve au Haut-Karabakh ? L’Arménie et l’Azerbaïdjan se renvoient la balle concernant la poursuite des attaques, malgré un cessez-le-feu décrété le 10 octobre sous la médiation de la Russie.

Pour l’ambassadrice d’Arménie en France, Hasmik Tolmajian, invitée de France 24, jeudi 15 octobre, l’Azerbaïdjan n’a pas voulu respecté le cessez-le-feu au Haut-Karabakh, dès les premières minutes :

 “Cela fait 18 jours que l’Arménie et le Haut-Karabakh font face à une extermination physique”, affirme-t-elle en précisant que “les attaques sont soigneusement ciblées”.

Une information que contestait le président azerbaïdjanais, Ilham Aliev, sur notre antenne, la veille. Le dirigeant estime par ailleurs que l’application du cessez-le-feu récemment signé entre les deux parties dépend du “comportement arménien”.

L’expansionnisme turc est bien connu”

La diplomate a également critiqué le soutien de la Turquie à l’Azerbaïdjan au Haut-Karabakh :

“L’expansionnisme turc est bien connu”, affirme l’ambassadrice. “La Turquie apporte un soutien total et inconditionnel à l’Azerbaïdjan. Depuis des années, les deux pays revendiquent être deux États d’une même nation. Il ne s’agit pas seulement d’un allié fort mais d’une réelle proximité linguistique et culturelle.”

Là encore, Ilham Aliev a démenti toute implication militaire de la Turquie.


About the Author



Back to Top ↑