À Berlin, la pandémie de Covid-19 freine l'intégration des réfugiés

Publié le : 21/11/2020 – 16:22

La deuxième vague de Covid-19 en Allemagne complique l’intégration des demandeurs d’asile et des réfugiés du fait de nouvelles restrictions sanitaires et d’un ralentissement général de l’économie. Reportage à Berlin.

Publicité

Quarantaine dans les centres d’hébergement, cours d’allemand en ligne, ou encore ralentissement général de l’économique. Les demandeurs d’asile et les réfugiés à Berlin sont durement impactés par la deuxième vague de Covid-19.

Ils sont 20 000 à vivre dans des centres d’hébergement à Berlin. Pour les tenir informés, l’Office régional pour les réfugiés a créé un podcast en 14 langues. Ils suivent aussi des cours de langues en ligne mais “certains ont beaucoup de mal à suivre”, selon un directeur de centre. 

“Pendant la première vague, peu de demandeurs d’asile ont été infectés. Mais la deuxième vague est plus dure. En ce moment, nous avons 340 personnes en quarantaine, testées positives ou cas contact.”

Même ceux qui sont déjà actifs dans la société allemande sont face à une situation de plus en plus précaire, avec la fermeture des commerces et des activités réduites au minimum.

Le taux de chômage parmi les réfugiés et les demandeurs d’asile a augmenté de 23 % durant la première vague de la pandémie. 


About the Author



Back to Top ↑