Covid-19 au Royaume-Uni : bloqués à Douvres, les chauffeurs routiers s'impatientent

Publié le : 22/12/2020 – 08:21

L’arrêt brutal des liaisons entre le Royaume-Uni et le continent européen a bloqué des dizaines de poids lourds au port de Douvres, désormais transformé en parking géant. Reportage.

Publicité

Ce n’est pas le Brexit mais la nouvelle souche du coronavirus, qui se répand comme une trainée de poudre, qui a fini par isoler le Royaume-Uni. En décidant de couper toute liaison — aérienne, ferroviaire, maritime — avec la Grande-Bretagne, le continent européen a entraîné le blocage de dizaines de poids lourds au port de Douvres.

Les embouteillages de camions routiers s’étendent depuis des semaines sur des kilomètres aux abords de Douvres, sur la côte sud de l’Angleterre, les entreprises britanniques tentant de stocker des marchandises en prévision de perturbations qui pourraient suivre la fin de la période de transition post-Brexit le 31 décembre.

>> À lire : Covid-19 : après l’Europe, de nombreux pays ferment leurs portes au Royaume-Uni

Un chaos exacerbé depuis dimanche par l’annonce de la fermeture de la frontière avec la Grande-Bretagne par de nombreux pays, effrayés de la propagation sur leur sol d’une nouvelle souche de coronavirus très contagieuse et jugée “hors de contrôle” par les autorités britanniques.

“On a dû trouver une société en France pour récupérer ma remorque”

Résultat : des camions à perte de vue dans l’attente de la reprise du trafic. Les syndicats français dénoncent “des conditions inhumaines” pour ces chauffeurs routiers contraints à la débrouille. Parmi eux, Damien Doherty est arrivé d’Irlande avec des crustacés à destination de Boulogne-sur-Mer, en France. Il n’a pas pu embarquer mais sa cargaison a pu être acheminée.

“On a dû trouver une société en France pour récupérer ma remorque et traverser la Manche, raconte ce chauffeur routier à France 24. Ça n’a pas été facile. Ensuite il a fallu s’assurer que nos clients étaient encore à l’usine pour débarquer la cargaison. On n’est pas encore sûr à 100 % que tout est en ordre.”

>> À lire : Mutation du Covid-19 : “Pour l’heure, rien n’indique que la maladie serait plus grave”

L’Union européenne doit tenter, mardi 22 décembre, d’harmoniser les mesures mises en place par ses États membres pour empêcher la variante du coronavirus détectée au Royaume-Uni de se propager.

L’objectif est “une réouverture des frontières de manière coordonnée”, a indiqué lundi une source diplomatique européenne, et notamment de permettre les “retours ciblés” de voyageurs et de chauffeurs de camions qui se sont trouvés bloqués par les mesures mises en œuvre brutalement depuis ce week-end.

Avec AFP


About the Author



Back to Top ↑